Accueil Définition Benchmark : définition et fonctionnement

Benchmark : définition et fonctionnement

par Laurent
definition benchmark

Le benchmark connaît de plus en plus de succès auprès des managers d’entreprises. Cette technique marketing est basée sur l’analyse des performances de différents établissements. Grâce à cette étude, l’entreprise qui fait le benchmark peut revoir sa stratégie pour atteindre des objectifs plus hauts et se positionner parmi les meilleurs. Mais comment fonctionne cette méthode ? Quels en sont les avantages du benchmark ?

Le benchmark : définition

Le benchmark suppose de prêter attention aux stratégies menées par les autres entreprises. Il peut s’agir d’enseignes concurrentes ou de simples acteurs de référence de n’importe quelle activité, qui peuvent inspirer de bonnes idées pour permettre à l’entreprise commanditaire de s’améliorer et de mieux gérer son activité.

Dans le premier cas, on parle alors de benchmark concurrentiel, tandis que le second cas est appelé benchmark sectoriel. Cette technique peut également s’appuyer sur une comparaison de performances et de compétences à faire face aux éventuels obstacles.

Quel est l’intérêt du benchmark ?

La réalisation d’un benchmark peut être prévue dans le but d’optimiser la productivité et de booster l’efficacité de votre entreprise, en tenant compte des bonnes pratiques dans votre secteur d’activité. Mais vous pouvez également y avoir recours en amont du lancement d’un nouveau produit ou d’une offre. Il vous permet de mettre en place la meilleure stratégie pour son succès. Le benchmark est alors une méthode de veille concurrentielle efficace et avantageuse sur différents niveaux.

Grâce à cette étude comparative, vous pouvez :

  • prendre conscience des pratiques à privilégier et des tendances actuelles pour vous les approprier, afin de booster la performance de votre entreprise,
  • repérer les leaders dans votre secteur d’activité,
  • maîtriser vos concurrents principaux et identifier leurs avantages et leur défauts dans le but de les devancer.

Le benchmark ne requiert pas de matériel spécifique. Il s’agit d’un investissement intéressant, car il vous permet d’exploiter le meilleur de votre enseigne à moindre coût.

Les différentes méthodes de benchmark

Quatre méthodes de benchmark doivent être distinguées.

Opter pour le benchmark compétitif ou concurrentiel vous permet d’observer la concurrence directe.

Pour réaliser une analyse comparative entre différents services internes d’un même secteur d’activité, il faut recourir au benchmark interne.

Il est également possible de faire une étude sur un sujet particulier, comme la gestion du SAV, en vous référant aux leaders du marché de différents secteurs d’activité. Le benchmark fonctionnel est l’option idéale pour un tel projet.

Enfin, le benchmark horizontal vise à comparer les techniques de travail de différentes entreprises de renom dans divers secteurs d’activité. Il permet d’en déduire les pratiques clés du succès à adopter pour pouvoir vous améliorer.

3 types de benchmark

Cette étude comparative peut également prendre 3 formes différentes. Le benchmark stratégique est une opération destinée à définir les actions à mener pour favoriser le développement de l’entreprise face à la concurrence.

Il est aussi possible de réaliser une comparaison de vos offres et produits avec ceux du marché pour juger leur qualité. Pour ce faire, il faut effectuer un benchmark de performances.

Après avoir repéré les atouts et les points faibles de votre entreprise, vous devez trouver les solutions clés pour y remédier efficacement. Le benchmark de conception vous permet donc de déterminer les pratiques à mettre en place pour y parvenir, en vous inspirant des autres acteurs du marché.

Continuer la lecture