Accueil Auteur
Auteur

Laurent

definition roi marketing

Le ROI (Retour On Investment ou retour sur investissement en français) est un indicateur important et largement employé en marketing. Il est utilisé par les entreprises pour analyser l’efficacité et la rentabilité d’une opération marketing réalisée. Également connu sous les appellations de Rendement sur le Capital investi (RCI) et rendement de l’investissement marketing, le ROI permet de connaître le réel impact de vos actions marketing et les bénéfices réalisés par rapport à l’investissement de départ.

Qu’est-ce que le ROI en marketing et comment le calculer ?

En prenant l’exemple d’une campagne marketing, le ROI vous permet d’avoir une idée du revenu sur investissement de la campagne en comparant les ventes réalisées avec le coût de l’opération. Le résultat est, comme pour la plupart des indicateurs, exprimé en pourcentage. Il existe plusieurs formules de ROI. Celle qui est couramment utilisée pour le calcul de cet indicateur est : ROI = (Gains financiers – Coût d’investissement)/Coûts d’investissement.

  • Un résultat inférieur à 1 signifie que vous avez perdu de l’argent. Par conséquent, l’investissement n’est pas rentable.
  • Un résultat égal à 1 signifie que vous n’avez eu ni perte ni gain. Cependant, il est assez rare d’obtenir un ROI égal à 1.
  • Un résultat supérieur à la valeur 1 signifie que l’opération est une réussite et que vous avez fait des profits.

La marque est un signe verbal ou figuratif qui est utilisé pour distinguer une entreprise, un produit ou un service sur le marché.

FacebookTwitterPinterestEmail
Définition du positionnement marketing

En général, le positionnement est le terme utilisé pour désigner la place qu’un produit ou une marque occupe dans l’esprit des consommateurs par rapport aux concurrents. Ce positionnement peut dépendre de plusieurs critères tels que le prix du produit, les caractéristiques, la qualité, l’image de l’entreprise, la notoriété de la marque, etc. Le consommateur considère donc le produit en le comparant à d’autres produits disponibles sur le marché.

Ce terme renvoie aussi au positionnement que recherche une entreprise pour l’un des produits qu’elle propose. Ce qui est différent du positionnement du produit aux yeux des consommateurs. Employé très rarement cette fois-ci, le positionnement peut également désigner les différentes actions mises en œuvre par l’entreprise pour avoir un certain positionnement aux yeux des consommateurs.

Le positionnement est l’élément qui va aider le consommateur à distinguer et à situer un produit parmi des produits similaires existant sur le marché. Un bon positionnement vous permet donc de vous démarquer de la concurrence. En effet, il vous différencie des autres acteurs qui évoluent dans le même secteur, afin que vous soyez facilement et rapidement reconnaissable. De plus, il vous permet d’accroître votre valeur aux yeux de vos clients. Notez que grâce à une carte perceptuelle ou mapping, vous pouvez vérifier le positionnement des différentes marques présentes sur le marché.

La notion de ROI correspond à un ratio financier qui mesure le bénéfice ou la somme perdue par rapport au montant initialement investi. Utilisé en marketing, il permet de savoir si les actions réalisées ont été une réussite ou un échec sur le plan financier.

FacebookTwitterPinterestEmail

Qu’est-ce que le FMCG ?

par Laurent
FMCG

Le Fast Moving Consumer Goods ou FMCG est une expression anglaise qui désigne les biens de grande consommation ou produits de grande consommation (PGC en français). Il s’agit d’articles peu coûteux, qui ont, pour la plupart, une durée de vie assez courte. Ils ont également la spécificité d’être rapidement consommables. Ce qui fait que les stocks sont très vite écoulés. Ces produits sont complètement opposés aux biens durables (voiture, équipements ménagers, etc.).

La vente de ces éléments de façon individuelle ne génère pas un grand profit. Cependant, la grande quantité d’articles régulièrement vendus permet de faire un profit cumulatif, et donc de toucher un bénéfice important. Les FMCG génèrent une très forte rotation chez les distributeurs. En effet, en raison de la vitesse de renouvellement des achats, la demande des consommateurs en produits FMCG est très forte. Leur durée de vie étant courte, ces produits se périment rapidement.

Comme FMCG, on peut citer :

  • les produits cosmétiques
  • les produits de toilettes et de soins personnels (savon, dentifrice, le papier hygiénique, etc.)
  • les produits de nettoyage et d’entretien (détergents, javel, nettoyant pour surfaces vitrées, liquide vaisselle, etc.)
  • les ampoules, les piles électriques, etc.

Bien qu’ils soient classés dans une autre catégorie, les produits pharmaceutiques (médicaments prescrits sur ordonnance ou en vente libre, les crèmes, les compléments alimentaires, etc.) sont également des FMCG.

Il en est de même pour la nourriture, les boissons emballées et les produits électroniques grand public (téléphone, ordinateur portable, télévisions, photo numérique, vêtements, ustensiles de cuisine, etc.). Ces derniers sont classés dans la catégorie des biens semi-durables. Ils sont utilisés pendant un temps et sont remplacés par des modèles plus avancés.

FacebookTwitterPinterestEmail
NPS : Définition, origine et principe du Net Promoter Score

Le Net Promoter Score est souvent présenté comme un indicateur clé du degré de fidélisation et de satisfaction client. Cependant, il existe une définition plus juste de cette notion. Celle-ci est en réalité comme un indicateur fiable de la propension et de la probabilité de recommandation d’un produit, d’un service ou d’une marque par ses clients. Le NPS a été inventé à la fin de l’année 2003 par le consultant en stratégie et auteur à succès américain Fred Reiccheld.

Il s’agit d’un indicateur largement adopté par les grandes sociétés (une grande majorité des entreprises du Fortune 500 et du CAC 40). Le NPS est évalué à partir d’une question simple relative à l’intention de recommandations des clients ou des utilisateurs. Celle-ci est formulée comme suit : quelle est la probabilité que vous recommandiez ce produit, ce service ou cette marque à un proche (collègue de service, ami ou membre de famille) ?

Une note allant de 0 (très improbable) à 10 (fortement probable) doit être donnée par le répondant. En fonction de la note donnée par chaque client ou utilisateur, on peut classer celui-ci en 3 catégories distinctes :

  • Les promoteurs (clients ayant donné une note égale à 9 ou 10) ;
  • Les passifs (client dont la note est égale à 7 ou 8) ;
  • Les détracteurs (répondants dont la note est comprise entre 0 et 6).

Le NPS est alors calculé en soustrayant le pourcentage des détracteurs de celui des promoteurs. Le résultat ne s’exprime pas en pourcentage, mais plutôt sous la forme d’un nombre absolu et il se situe entre -100 et +100. Bien évidemment, pour que le Net Promoter Score soit considéré comme bon ou satisfaisant, l’indice obtenu après le calcul doit être positif.

Le CRM se définit comme la gestion de la relation client d’une entreprise. Il vise à l’amélioration des relations commerciales, à fidéliser la clientèle, à stimuler les ventes et ainsi à augmenter la rentabilité.

FacebookTwitterPinterestEmail
definition benchmark

Le benchmark connaît de plus en plus de succès auprès des managers d’entreprises. Cette technique marketing est basée sur l’analyse des performances de différents établissements. Grâce à cette étude, l’entreprise qui fait le benchmark peut revoir sa stratégie pour atteindre des objectifs plus hauts et se positionner parmi les meilleurs. Mais comment fonctionne cette méthode ? Quels en sont les avantages du benchmark ?

Le benchmark : définition

Le benchmark suppose de prêter attention aux stratégies menées par les autres entreprises. Il peut s’agir d’enseignes concurrentes ou de simples acteurs de référence de n’importe quelle activité, qui peuvent inspirer de bonnes idées pour permettre à l’entreprise commanditaire de s’améliorer et de mieux gérer son activité.

Dans le premier cas, on parle alors de benchmark concurrentiel, tandis que le second cas est appelé benchmark sectoriel. Cette technique peut également s’appuyer sur une comparaison de performances et de compétences à faire face aux éventuels obstacles.

Quel est l’intérêt du benchmark ?

La réalisation d’un benchmark peut être prévue dans le but d’optimiser la productivité et de booster l’efficacité de votre entreprise, en tenant compte des bonnes pratiques dans votre secteur d’activité. Mais vous pouvez également y avoir recours en amont du lancement d’un nouveau produit ou d’une offre. Il vous permet de mettre en place la meilleure stratégie pour son succès. Le benchmark est alors une méthode de veille concurrentielle efficace et avantageuse sur différents niveaux.

Grâce à cette étude comparative, vous pouvez :

  • prendre conscience des pratiques à privilégier et des tendances actuelles pour vous les approprier, afin de booster la performance de votre entreprise,
  • repérer les leaders dans votre secteur d’activité,
  • maîtriser vos concurrents principaux et identifier leurs avantages et leur défauts dans le but de les devancer.

Le benchmark ne requiert pas de matériel spécifique. Il s’agit d’un investissement intéressant, car il vous permet d’exploiter le meilleur de votre enseigne à moindre coût.

Les différentes méthodes de benchmark

Quatre méthodes de benchmark doivent être distinguées.

Opter pour le benchmark compétitif ou concurrentiel vous permet d’observer la concurrence directe.

Pour réaliser une analyse comparative entre différents services internes d’un même secteur d’activité, il faut recourir au benchmark interne.

Il est également possible de faire une étude sur un sujet particulier, comme la gestion du SAV, en vous référant aux leaders du marché de différents secteurs d’activité. Le benchmark fonctionnel est l’option idéale pour un tel projet.

Enfin, le benchmark horizontal vise à comparer les techniques de travail de différentes entreprises de renom dans divers secteurs d’activité. Il permet d’en déduire les pratiques clés du succès à adopter pour pouvoir vous améliorer.

3 types de benchmark

Cette étude comparative peut également prendre 3 formes différentes. Le benchmark stratégique est une opération destinée à définir les actions à mener pour favoriser le développement de l’entreprise face à la concurrence.

Il est aussi possible de réaliser une comparaison de vos offres et produits avec ceux du marché pour juger leur qualité. Pour ce faire, il faut effectuer un benchmark de performances.

Après avoir repéré les atouts et les points faibles de votre entreprise, vous devez trouver les solutions clés pour y remédier efficacement. Le benchmark de conception vous permet donc de déterminer les pratiques à mettre en place pour y parvenir, en vous inspirant des autres acteurs du marché.

FacebookTwitterPinterestEmail

Définition du CRM

par Laurent
definition logiciel CRM

Le Customer Relationship Management, qui a pour acronyme CRM, permet aux entreprises d’avoir une meilleure relation avec la clientèle déjà existante et d’obtenir rapidement de nouveaux clients. En réalité, le CRM aide les propriétaires d’entreprises à mieux gérer les relations et les interactions entre leur société et leurs clients ainsi que les prospects. Le CRM regroupe les stratégies, les technologies et les pratiques dont les entreprises se servent pour gérer et analyser les interactions et les informations relatives au client durant le cycle de vie de celui-ci.

En parlant de CRM, on fait généralement référence à un logiciel CRM. Cet outil stratégique collectionne et centralise sur une même plateforme les données commerciales et celles relatives aux clients et aux prospects. Les systèmes CRM utilisent tous les canaux de contact possibles avec les clients actuels et potentiels (site web de la société, e-mails, appels téléphoniques, SMS, réseaux sociaux, etc.).

Quand et pourquoi utiliser un logiciel CRM ?

L’utilisation d’un CRM profite considérablement aux entreprises, qu’elles soient de petite ou de grande taille. L’un de ses avantages est l’organisation. En regroupant toutes les informations client en un seul et même emplacement, le logiciel CRM facilite l’accès des utilisateurs aux données et rend leur gestion plus aisée. Ce qui permet aux employés de mieux connaître les clients et de tisser avec eux une relation solide et durable. Un système CRM permet également l’automatisation des tâches et vous fait ainsi gagner du temps.

Le positionnement est un terme dont la signification varie selon le contexte dans lequel il est employé, mais qui désigne généralement la place d’une marque ou d’un produit dans l’esprit du public comparativement à ses concurrents. Quelle que soit la définition qui lui est donnée, le positionnement fait clairement partie de la politique produit.

FacebookTwitterPinterestEmail
OTA : Online Tourism Agency ou agence de voyages en ligne

Acronyme de « Online Tourism Agency », une OTA est une agence de voyages présente sur les différents canaux numériques. Ces plateformes aident les voyageurs dans la planification de leur voyage d’affaires ou d’agrément.

Qu’est-ce qu’une OTA et quel est son intérêt ?

Les OTA sont des agences de voyages en ligne spécialisées dans la commercialisation de services et de produits liés aux voyages et qui sont proposés par des tiers. En effet, ces agences font apparaître sur leur site divers fournisseurs de services de voyage comme les hôtels, les entreprises de location de véhicule, les compagnies aériennes, etc. Ce qui permet aux voyageurs de rechercher et de réserver en quelques clics des hébergements, des vols, des circuits touristiques, des voitures, des croisières ou d’autres types d’activités. Et ceci, à partir de leur téléphone, ordinateur ou tablette. Une commission est perçue par ces agences après chaque réservation.

Ainsi, les OTA aident leurs utilisateurs à planifier leur voyage en tenant compte de leur budget et de leurs besoins et sans entrer en contact direct avec une personne physique. Les OTA les plus connues et les plus puissantes sont Booking.com, Airbnb, Hotel.com et Expedia. Booking.com est l’OTA qui s’impose actuellement sur le marché.

Ces sites de voyage offrent plusieurs avantages aux entreprises qui font le choix de travailler avec elles. En effet, le recours à une OTA permet à ces prestataires de services d’accroître leur visibilité, en particulier à l’international. S’inscrire sur ces plateformes permet également de cibler facilement des clients difficiles à atteindre et de profiter d’une gestion facilitée des réservations.

Le NPS ou Net Promoter Score est un outil de gestion incontournable pour les entreprises de toutes tailles. Il permet de mesurer la fidélité et la satisfaction des clients d’une société.

FacebookTwitterPinterestEmail
Définition de CTA : ce qu'il faut savoir

Le CTA, forme réduite du terme Call-To-Action, est un élément cliquable d’une page qui incite les visiteurs à effectuer une action précise sur un site internet donné.

Le CTA, comment ça fonctionne ?

Comme l’indique le nom, le CTA désigne une invitation à réaliser une action. Cette dernière fait partie d’une stratégie de marketing ou de communication. Il s’agit le plus souvent d’une phrase ou d’un mot matérialisé par un bouton placé vers le bas ou en haut d’une page sur un site internet. L’objectif d’un CTA est d’amener l’internaute à cliquer là-dessus après avoir parcouru des éléments publicitaires.

À la base, les CTA s’apparentaient beaucoup plus à des ordres comme : « Commandez maintenant », « Cliquez ici ». Mais avec le changement de comportement des internautes et la prolifération des sites, ces boutons sont devenus moins agressifs.

Comme exemple de CTA actuellement, il y a entre autres : « je m’inscris », « je commande », « Demandez votre démonstration gratuite », « Téléchargez gratuitement », etc. Chaque Call-To-Action respecte aussi un code couleur et un code graphique bien défini. Ces derniers devront être en accord avec l’identité graphique du site, mais surtout rendre le bouton remarquable et inciter à cliquer là-dessus.

Un CTA constitue un élément indispensable à la réussite d’une stratégie de marketing digitale. Il trouve d’ailleurs toute son utilité sur les sites e-commerce ou les sites de professionnels proposant des prestations (coaching, consultation, etc.).

Pour déterminer le taux de conversion d’un site web, l’étude du CTA constitue une donnée cruciale. Il est donc indispensable de l’optimiser, à travers un A/B test par exemple, afin de pouvoir convertir le plus de visiteurs possible.

FacebookTwitterPinterestEmail
sponsoring definition

Le sponsoring fait référence à l’ensemble des aides apportées par un partenaire à une entreprise, un événement ou une personne. Ce soutien peut être financier ou matériel par exemple.

Tout savoir sur le sponsoring

Dans le cadre d’un sponsoring, le partenaire est qualifié de partenaire annonceur ou de sponsor. L’aide apportée peut être d’ordre matériel, technique ou financier en contrepartie d’une campagne publicitaire pour le sponsor. Le sponsoring intervient le plus souvent lors d’un événement culturel, social ou sportif.

Ce partenariat stipule la mise en place de diverses formes de publicités pour faire connaître l’entreprise ou l’individu sponsor. En ce qui concerne l’entité sponsorisée, elle peut être amenée à participer à des événements organisés par le sponsor.

En plus de la visibilité, le sponsor tient avant tout à associer son image à des causes ou valeurs nobles. Il s’agit d’un moyen intéressant d’acquérir plus rapidement de la notoriété et de diversifier ses cibles. Le sponsoring intervient aussi dans la communication interne au sein de la structure du sponsor. Pour le sponsorisé, il s’agit d’un atout de développement et de promotion de son activité.

Pour un exemple concret, la forme de sponsoring la plus répandue et la plus utilisée est le sponsoring sportif. Dans ce type de sponsoring, l’organisme sportif sponsorisé (individu, équipe, club, etc.) peut se présenter à des événements organisés par le sponsor afin d’être un vecteur de visibilité pour ce dernier.

Par ailleurs, il est important de faire la différence entre le mécénat et le sponsoring. Le mécénat aussi d’une forme de partenariat, mais les retombées de ce dernier ne sont pas tangibles. Les règles financières et fiscales diffèrent également.

FacebookTwitterPinterestEmail

Définition de Retail

par Laurent
Définition de Retail

Le retail désigne l’activité d’un commerçant qui revend des biens à destination du consommateur final. On parle aussi de commerce de détail ou vente au détail.

L’essentiel à savoir sur le retail

Le terme « Retail » est un mot anglais qui s’applique à toutes les activités de commerce en détail. Le retail regroupe donc tous les commerçants et entreprises qui achètent des produits en gros, puis les revendent au détail. À ce titre, un grossiste ne peut pas être considéré comme un retail. En principe, celui-ci doit présenter quelques caractéristiques :

  • Il s’agit en général de BtoC, cela concerne donc la vente aux consommateurs finaux.
  • Les produits commercialisés sont vendus à l’unité.
  • Les articles sont vendus dans l’état où ils ont été achetés. Autrement dit, ils n’ont subi aucune transformation avant leur commercialisation.

Toutefois, le marché ne cesse d’évoluer, ce qui entraîne une réelle mutation du retail. Ainsi, les points de vente (grandes surfaces, magasins…) mettent tout en œuvre pour trouver le juste équilibre entre le commerce offline (la vente dans les magasins physiques) et le commerce online (la vente en ligne). Le but étant d’équilibrer leur commerce dans son entièreté pour rester compétitifs sur le marché.

En effet, le marché du retail est devenu très concurrentiel et les consommateurs sont de plus en plus exigeants à propos des expériences de shopping. Il existe 6 tendances qui priment dans le marché du retail :

  • Le phygital.
  • L’omnicanal et le cross-canal.
  • Le renforcement de la proximité.
  • La transparence et l’authenticité.
  • L’intelligence artificielle ou IA.
  • Le commerce vocal.
FacebookTwitterPinterestEmail