Accueil Auteur
Auteur

Laurent

Qu'est-ce qu'une landing page | Une définition de landing page

Une landing page, aussi appelée page de destination ou page d’atterrissage, est une page web sur laquelle arrive un internaute après avoir effectué un clic sur un lien. Elle peut être de type publicitaire, commercial, etc.

La landing page, à quoi sert-elle ?

Également connue sous les noms de squeeze page ou page de capture, la landing page a pour objectif de convertir les visiteurs en leads, ou les leads en prospects puis en client. C’est d’ailleurs pour cela que son optimisation est très importante dans toutes les campagnes marketing. Il ne s’agit pas d’une page destinée à présenter l’offre marketing dans son entièreté, mais à mettre en exergue les différents avantages de l’offre ainsi que sa valeur ajoutée.

C’est également sur cette page que les informations des internautes sont récupérées. Cela est possible notamment à travers des formulaires disponibles sur la page à remplir. La landing page doit faire l’objet d’A/B tests ainsi que d’analyses poussées pour aboutir à une optimisation idéale. Elle devra aussi comporter un Call-To-Action, très peu de texte et aucun lien de sortie. L’objectif de cette page n’est pas de vendre, mais d’amener l’internaute à prendre contact. À cet effet, le titre de la page doit être accrocheur.

Les éléments graphiques doivent être disposés de manière harmonieuse, en adéquation avec le reste du site web afin de captiver l’attention des visiteurs. Un autre détail important : la page doit pouvoir se charger très rapidement. On retrouve la landing page sur des sites de commerce électronique. Ces sites peuvent proposer des produits physiques comme virtuels (e-book, livre blanc, formation en ligne, etc.).

FacebookTwitterPinterestEmail
definition post bad

Le Post Bad est une expression qui désigne une personne très active sur les réseaux sociaux et qui publie énormément de photos très retouchées.

À la découverte du Post Bad

À l’origine, cette expression principalement les femmes et les jeunes filles qui publient de nombreuses photos d’elles-mêmes sur les réseaux sociaux. La particularité de ces photos est qu’elles sont retouchées et postées de nombreuses fois chaque jour. Le Post Bad concerne aussi bien les selfies que les portraits et les photos retouchées de groupe.

Aux yeux des adolescents, cette méthode aide à camoufler un défaut ou une imperfection physique ou simplement à se mettre en valeur. Il faut dire que les premières publications de Post Bad montraient des jeunes femmes et filles bien maquillées et coiffées dans des poses assez suggestives. Elles avaient énormément d’abonnés et de nombreuses réactions sur leurs publications.

Aujourd’hui, cette expression a beaucoup évolué et ne concerne plus uniquement la gent féminine. Les Post Bad s’appliquent également aux hommes, aux couples, mais aussi aux accessoires (sac, chaussure, montre, etc.). Le principe demeure le même : la publication répétitive de photos retouchées.

Le canal par excellence utilisée pour le Post Bad est Instagram, mais d’autres réseaux comme Facebook et Snapchat sont également mis à contribution. Avec l’engouement du public pour cette technique, elle s’est vite retrouvée parmi les préférées des acteurs du marketing digital.

En effet, les Post Bad sont de plus en plus souvent utilisés dans le cadre du marketing d’influence. Les marques n’hésitent pas à s’en servir dans le but de conquérir une audience impossible à atteindre autrement. Ce sont surtout les marques de beauté, de cosmétiques et de mode en général qui sont férues de cette technique de marketing.

FacebookTwitterPinterestEmail
definition churn

Dans le contexte marketing, le terme churn désigne la perte d’abonnés ou de clients. Souvent appelé « attrition » en français, il est aussi utilisé comme indicateur de fidélisation et de performances dans plusieurs domaines. Dans ce cas, on parle de « churn rate » ou de « taux d’attrition ».

Churn : qu’est-ce que c’est ?

Le churn est un terme anglais qui indique le volume de consommateurs ou d’abonnés perdus par une entreprise. Ce phénomène peut être mesuré grâce au taux d’attrition ou churn rate. La méthode pour calculer ce taux est assez simple.

Il suffit de diviser le nombre d’abonnés perdus par le nombre total de clients sur une période donnée. Le résultat sera ensuite multiplié par 100 et vous obtenez ainsi le churn rate. Il est souvent conseillé d’évaluer le taux d’attrition de façon régulière (chaque mois ou chaque trimestre/semestre).

Les domaines d’utilisation du churn

Le churn rate est un KPI qui peut être utilisé pour mesurer les performances d’un service en ligne. Il permet de savoir si le service proposé correspond aux attentes des consommateurs. L’entreprise pourra évaluer le niveau de satisfaction de ses clients afin de prendre les mesures adéquates pour les fidéliser.

Le taux d’attrition peut aussi être utilisé pour évaluer les performances de sa stratégie marketing sur les réseaux sociaux. Sur Facebook par exemple, le churn rate permettra à l’entreprise de connaître le volume d’internautes qui n’aiment plus sa page. Sur Twitter, il sera question de mesurer la perte de followers.

Grâce à ces informations, l’entreprise pourra déterminer les éléments qui ne marchent plus pour les améliorer et obtenir ainsi de meilleurs résultats. Le churn rate intervient également dans le domaine de l’emailing où il permet de mesurer le taux d’attrition d’une liste de diffusion. Grâce à cet indicateur, vous pouvez déterminer la pertinence de votre newsletter.

FacebookTwitterPinterestEmail